Éditorial. Poker menteur

Alors, qui dit vrai ? Depuis dix jours, les membres du gouvernement semblent s’être donné le mot pour se contredire sur la question du maintien ou non de l’âge d’ouverture des droits à la retraite. Au point que plus personne n’y comprend rien. Jean-Paul Delevoye le jure à son tour : « Il n’y a pas de loup » embusqué dans les discussions sur le futur système à points, qui « repose sur un âge légal minimum de départ à la retraite à 62 ans ». C’est ... [Lire la suite]