Deux offres «sérieuses» et des salariés d’Ascoval exaspérés

« Pourquoi la partie n’a que trop duré? À quand la fin du grand bluff? » Dans un tract filant la métaphore d’une partie de poker, diffusé ce mardi et signé «Les salariés», un ras-le-bol s’est exprimé, dans les couloirs et les ateliers d’Ascoval. « Une dizaine de reports d’audiences au tribunal, des dizaines d’offres pour au final déboucher sur des reprises éclairs,... ... [Lire la suite]